Ouverture d’un compte offshore par pays

Ouvrir un compte bancaire pour une société offshore peut constituer une tâche très difficile. Cependant, il existe des moyens de se passer de ces difficultés fréquemment rencontrées comme travailler avec des banques qui sont économiquement stables. Celles-ci ont l’avantage de vous permettre d’ouvrir des comptes dans plusieurs devises et proposent des services supplémentaires comme les transactions bancaires en ligne, les cartes de débit, de retrait ou encore de crédit, etc. Voici ce que vous devez savoir sur l’ouverture d’un compte offshore dans quelques pays.

Chypre

L’ouverture d’un compte offshore en Chypre est assez facile. La plupart des banques offshore qui y sont installées vous permettent d’effectuer des virements et de suivre votre compte en ligne. Vous avez à fournir une pièce justifiant votre adresse actuelle et permanente, une copie certifiée du certificat d’enregistrement de votre compte, une copie certifiée du mémorandum et des statuts de votre compte, des pièces d’identité/identification, une référence de banque, une résolution désignant les signataires autorisés et des formulaires de demande d’ouverture de compte. Vous devez remplir ces documents et les signer si nécessaire.

Lettonie

Les banques offshore en Lettonie proposent également des comptes multidevises et des transactions bancaires plus sécurisées et confidentielles en ligne. Elles peuvent également délivrer des cartes de débit VISA, MasterCard et Amex, et n’exigent aucun dépôt minimum sauf 500 U$ pour les frais d’activation de compte. Pour ouvrir un compte offshore à Lettonie, vous aurez donc besoin de copies certifiées de tous les documents relatifs à votre société, un exemplaire signature et sceau avec apostille, des formulaires de demande dûment remplis et signés, une brève et claire description de vos activités commerciales, une copie avec apostille de votre passeport encore valide, et un justificatif de domicile.

Tanzanie

Pour avoir un compte offshore en Tanzanie, vous n’avez pas à vous y déplacer. Réputées pour leurs excellents services, les banques offshore tanzaniennes se distinguent fortement des autres. Pour en profiter au maximum, vous aurez besoin d’une copie de votre passeport, d’une déclaration signée par les directeurs de l’ouverture de votre compte, d’une lettre de référence bancaire, des copies des documents de votre société offshore, d’un justificatif de votre domicile, et des formulaires de demande d’ouverture de compte complétés et signés par tous les signataires.

Suisse

Suisse a également une excellente réputation grâce à ses banques offshore. Proposant les mêmes services bancaires comme ce que proposent les banques offshore en Lettonie, en Chypre ou encore en Tanzanie, celles-ci requièrent pour l’ouverture d’un compte offshore dans son territoire des formulaires de demande d’ouverture de compte, un justificatif de résidence, une déclaration de l’origine des fonds de votre société offshore, un business plan détaillé, des copies légalisées des documents relatifs à votre société, des références bancaires et d’une résolution pour l’ouverture de votre compte au nom de votre société.

Les nouveaux acteurs sur le marché de la banque pour les pros

Si vous avez une entreprise, que vous soyez une grosse boîte ou une PME, vous savez sûrement que vous aurez besoin d’un compte bancaire. Vous avez le choix entre une banque traditionnelle ou une banque en ligne. Seulement, vous êtes face à un mur, car vous ne savez pas quelle banque choisir. Avec cet article, nous vous présentons les différentes banques  qui existent ainsi que les offres professionnelles variées qu’elles proposent.

Comment choisir sa banque

Disposer d’un compte bancaire est primordial pour une entreprise pour faciliter toutes les transactions monétaires qu’elle aura à effectuer. Même s’il existe de nombreuses banques sur le marché professionnel, il est important de respecter certains critères avant de porter son choix sur une banque en particulier, car elles ne sont pas toutes adaptées à toutes les entreprises. Tout d’abord, il vous faudra choisir une banque en fonction de votre statut juridique, car toutes les banques ne sont pas compatibles avec tous les statuts juridiques d’une entreprise. En effet, certaines institutions financières n’acceptent pas les entreprises de type SARL ou SAS quand elles sont toutes ouvertes aux micro-entrepreneurs. Étudiez bien aussi les services que les banques proposent pour être sûres qu’ils répondent à vos besoins. En effet, même si certaines banques proposent des tarifs et des services très alléchants, certaines ne mettent pas toujours à la disposition de leurs clients des chéquiers. Tel est le cas des banques comme Ibanfirst et Anytime. D’autres parts, il est important d’étudier tous les tarifs professionnels de ces banques pour que vous puissiez choisir celui qui correspond le plus à vos besoins et vous sera le plus bénéfique pour vos activités et vos transactions. Des critères qu’il ne faut pas ignorer, car vos affaires en dépendent financièrement.

Les différentes offres bancaires disponibles

Avec les nombreuses institutions financières qui proposent leurs services dans le monde professionnel, vous avez largement le choix. Pour vous faire une idée des services ainsi que des offres de prestations de ces institutions financières, nous avons collecté pour vous quelques informations utiles. Si vous êtes une entreprise individuelle (profession libérale, artistes, commerçants) ou un entrepreneur, des banques comme boursorama, SG, BNP, Banque Postale et LCL vous proposent des services bancaires complets à des tarifs de 9 € à 40 € par mois selon la banque. Elles proposent également des offres de financement en cas de besoin. Et si vous êtes dans des activités commerciales, vous avez droit à des terminaux de paiement pour faciliter la transaction sans frais. Les banques comme Olky Pro, Fiducial ou encore Anytime ne mettent pas à la disposition de leurs clients des terminaux de paiement ou de chéquier. Leurs services sont accessibles à des tarifs de 9 € à 15 € par mois selon la banque. Pour plus d’information, vous pouvez voir le comparatif complet des banques sur https://www.compte-pro.com/comparatif-de-comptes-bancaires-professionnels. Vous pourrez ainsi choisir celle qui vous convient le plus.

En bref, bien que les comptes bancaires soient nécessaires pour les entreprises, il est important de bien choisir son institution financière afin qu’elle corresponde aux besoins de l’entreprise.

Ouverture d’un compte offshore privé, les erreurs à éviter

Il existe deux types de compte offshore, celui à titre professionnel ou le compte offshore professionnel et celui dont on ouvre et utilise à notre propre nom ou le compte offshore privé ou personnel. Pour les deux cas, mis à part leur déclaration auprès du FISC, leur ouverture et leur utilisation sont tout à fait conformes à la loi. Cependant, pour le compte offshore privé, il y a quelques précautions à prendre pour ne pas être retracé par le Fisc et concerné par les échanges d’informations obligatoires.

Les idées fausses reçues sur le compte bancaire offshore

Avant d’aborder les interdits du compte offshore privé, soulignons d’abord les idées fausses qui circulent autour de ce sujet.  Plusieurs d’entre nous pensent que ce type de compte n’est réservé que pour les riches et les gens de renom. Ce qui est totalement faux puisque tout le monde peut ouvrir un compte offshore à leur nom personnel et profiter des avantages qui s’y offrent. D’autres se disent également qu’il faut être populaire comme James Bond pour détenir un compte numéroté. C’est également faux. Troisièmement, les banques offshore ne se situent pas que dans des îles peu recommandables et ne sont point destinées pour des opérations de trafics illicites. Enfin, les comptes offshore ne sont pas onéreux, du moins pas plus chers que des comptes normaux.

Les précautions à prendre

La constitution d’un compte offshore privé comme tout autre compte bancaire exige une déclaration officielle auprès du Fisc. Ceci a été émancipé par la loi française et est valable sur tout le territoire de la France ainsi qu’à l’étranger où il y a des sociétés françaises. Selon que vous soyez déjà bénéficiaire d’un compte offshore privé ou souhaitant en ouvrir un, les précautions à prendre diffèrent. Si vous êtes déjà abonné au compte offshore privé, sachez que l’échange automatique d’informations ou (AEOI) a déjà été mis en place depuis cette année. Il a été ratifié par plus de 100 pays et a pour mission de permettre au Fisc français de suivre tous les comptes offshores des résidents français. Si votre pays en fait partie, vous devez sans plus attendre déclarer l’existence de votre compte auprès du Fisc. Deux cas de figure peuvent se présenter. Si votre compte a été supprimé ou fermé avant le 01er janvier 2016, son existence peut ne pas être retracée par le Fisc. Par contre, la transmission ou l’échange des informations qui y sont liées restent à la décision totale de votre banque. Et si au-delà de cette date, votre compte est toujours actif, il pourra être suivi. Vous pouvez réduire les sanctions qui vous attendent si vous allez le déclarer aussi vite que possible sans attendre que le Fisc vous convoque. Pour ceux qui souhaitent ouvrir un compte offshore, il ne faut pas que vous vous adressez à une filiale de banque française implantée à l’étranger ou  des banques étrangères qui ont des filiales en France. Vous ne devez pas non plus ouvrir un compte offshore sur tout le territoire européen, et établir une relation entre un compte bancaire normal en France et un compte offshore. Vous devez avoir une bonne valise de billets et vous rendre dans un paradis fiscal avant de créer ce compte offshore privé. Enfin, il vous est aussi interdit de faire vos paiements avec une carte offshore en France et d’user d’un compte numéroté.

Les avantages d’un compte offshore

Un compte offshore présente plusieurs avantages. Faisant surtout son entrée après l’incessante crise économique et financière qui a engendré la vulgarisation du secret bancaire dans l’Union européenne, le compte offshore a depuis toujours séduit par sa garantie de procurer plus de protection et de discrétion bancaire pour les sociétés d’externalisation. Pour vous donner une idée des réels profits que vous pouvez en avoir, voici une liste de quelques avantages d’une simple ouverture d’un compte offshore.

Plus de protection

En vous inscrivant dans une banque offshore, vous avez l’opportunité de jouir pleinement d’une juridiction économique et politique plus que stable. Tout votre argent sera en sécurité, un plus grand plus pour tous ceux qui habitent dans des zones dangereuses, mais qui désirent avoir un compte offshore.  Cela peut également faire l’affaire pour ceux qui craignent que leurs avoirs puissent disparaître lors d’une crise économique dans leur pays.

Pour une règlementation plus simple

Pour attirer les investissements et les bailleurs vers elles, les sociétés offshore ont leur propre tactique. Elles réduisent la règlementation qui régit la création d’un compte offshore sans s’éloigner et bafouer les stabilités politiques et économiques en place. De cette façon, l’argent entre plus facilement.

Pour plus de sécurité et de confidentialité bancaire

La sécurité et la confidentialité sont sans aucun doute les éléments les plus importants pour une banque. Et c’est également le premier critère que vous devez prendre en compte lorsque vous choisissez un compte offshore. On souhaite tous  que notre secret bancaire soit bien gardé. Répondant à ce fort besoin, la solution la plus sure est de se confier à des sociétés offshores. Pour ce faire, certaines d’entre elles peuvent même vous proposer de créer un compte anonyme.

Pour moins de frais et plus d’intérêts

Sachez également que les banques offshores ont l’avantage de vous faire bénéficier moins de frais généraux par rapport à ce que les banques traditionnelles peuvent vous proposer. De plus, le contrôle du gouvernement y est presque absent. L’ouverture et l’utilisation d’un compte offshore ne sont donc pas plus chères que pour un compte normal. Le taux d’intérêts dont vous pourrez profiter y est également plus élevé pour l’épargne que vous effectuerez par rapport à l’argent que vous pouvez emprunter dans un établissement traditionnel.

Pour une fiscalité presque inexistante

Bénéficier d’une fiscalité presque absente constitue l’une des principales raisons qui amènent les gens à créer un compte bancaire à l’étranger et donc de rejoindre une banque offshore.  L’impôt que vous avez à payer est des moindres et peut même être inexistant.

Pour des services supplémentaires

Auprès des banques offshores, vous pouvez également trouver d’autres services qui peuvent ne pas exister auprès de banques traditionnelles. Parmi ces services, bénéficiez, par exemple, de l’ouverture d’un compte anonyme, des prêts aux taux basés sur les risques, des investissements divers, etc. Bref, les services supplémentaires proposés dépendent de chaque pays et de ses juridictions. De plus, étant donné que ces banques offshore sont en réelle compétition, vous pouvez certainement jouir de services particuliers chez l’une d’entre elles.

Choisir un livret d’épargne : comment faire le bon choix ?

Pour choisir votre livret d’épargne vous devez prendre en compte votre situation personnelle ainsi que les besoins de votre projet. Chaque type de livret a un taux de rémunération spécifique et dépôt maximum. Quel est le fonctionnement du livret d’épargne ? Quels sont les types de livrets d’épargne réglementés ?

Principe de fonctionnement du livret d’épargne

Il est important de comprendre le fonctionnement du livret d'épargne avant d’effectuer le choix de votre livret d'épargne. Le livret d’épargne est un compte rémunéré sur lequel vous aurez à effectuer des dépôts d’argent et bénéficier d’intérêts en retour. Ces dispositifs sont normalisés par l'Etat qui définit tous les paramètres liés à l’opération : conditions de versements et de retraits des fonds, le mode de calcul des intérêts, le taux principal, le plafond des dépôts, la limitation du nombre de livrets par foyer, etc. La rémunération du livret jeune en revanche n’est pas définie par l’Etat mais plutôt par la banque.

Les types de livret et leurs caractéristiques

Il existe plusieurs types de livrets réglementés qui prennent en compte la situation ainsi que les projets de chaque individu.

  1. Le livret A : le taux du livret A est de 0,75 % et le plafond du dépôt est à 22 950 euros. Il s’agit du type de livret le plus rependu, car toute personne peut y souscrire quel que soit son âge ou sa situation fiscale.
  2. Le livret d’épargne populaire(LEP) : ce type de dispositif convient aux individus à revenus modestes. Son taux principal est supérieur à celui du livret A soit 1, 25 % et le montant maximum du dépôt est égal à 7 700 euros.

Pour un plafond plus intéressant, vous pouvez opter pour un LDD (livret de développement durable) dont le plafond de dépôt est de 1200 euros. Cependant, son taux principal est moins avantageux que celui du LEP soit 0,75 %.

Le livret jeune pour les moins de 25 ans n’a pas de taux fixe. Ce dernier varie en fonction des établissements bancaires. Néanmoins, la réglementation indique que sa valeur ne doit pas être en dessous de celle du livret A. Son dépôt est plafonné à 1600 euros.

Pour effectuer une épargne en vue de financer l’acquisition d’un bien immobilier, vous pouvez souscrire à un plan épargne logement, destiné à ce type d’opération. Le taux du plan épargne logement est de 2 %, en sus, il peut être associé à un compte épargne logement avec un taux brut égal à 0,5 %. L’association de ces deux placements permet d’obtenir un apport personnel qui sera utilisé pour le projet immobilier. De plus, l’épargne peut être accompagnée d'une aide de l'État sous respect de certaines conditions.

Les étapes de création d’un compte offshore

Avec Internet, tout paraît possible. Il en va de même pour la création de société offshore. A l’inverse de la création de société, constituer une société offshore ne prend que 2 jours. Quant à l’ouverture d’un compte bancaire offshore, cela prend 3 à 10 jours selon les Etats. Pour mieux protéger la confidentialité de votre société, il est fortement conseillé de ne pas négliger des étapes suivantes.

Ne rien laisser au hasard

En cas de contrôle fiscal, votre ordinateur devient la source principale d’informations. Les Etats font d’énormes investissements dans le contrôle fiscal et disposent ainsi de matériels très performants pour retracer les documents effacés et scannés. Cette prudence ne concerne pas seulement le contenu de votre ordinateur mais également l’historique de vos connexions Internet pouvant intéresser les agents de la fiscalité. La meilleure façon de travailler en sécurité sur votre ordinateur serait d’avoir un disque dur ou une clé USB dédiés à vos activités offshore.

Avoir une carte bancaire prépayée

Méfiez-vous des agents de l’administration et de votre banquier. En effet, ce dernier, sans vous informer, a le devoir de dévoiler vos comptes sous une simple demande d’un agent administratif de l’Etat. C’est pourquoi, vous devez posséder une carte bancaire prépayée pour effectuer, de façon anonyme, des transactions  internationales. C’est la seule garantie de la confidentialité de votre compte bancaire ainsi que des vos activités internationales.

Créer un compte email anonyme

Ici encore, vous devez vous méfier des prestataires de service grand public qui, également sur simple demande de l’administration, transmettent des informations vous concernant. Contrairement à votre boîte de réception, ces prestataires ont la possibilité de garder vos emails, même ceux que vous avez effacés, pendant des milliers d’années. Les prestataires de services d’email anonymes sont nombreux mais il faut bien vous renseigner avant de créer un compte email anonyme pour votre société offshore.

Créer un compte VOIP pour vos appels

Les opérateurs téléphoniques obéissent également aux demandes de l’administration et leur communiqueront toute la liste de vos appels téléphoniques. Aussi, pour garder vos activités confidentielles, vous devez posséder un compte VOIP tel que Skype ou autre.

Bien choisir un prestataire offshore

Quand il s’agit de société offshore, il n’est jamais prudent de la créer soi-même. Il faut passer par un ou plusieurs intermédiaire(s) car plus les intermédiaires sont nombreux, moins sont les risques que l’administration peut remonter à vous. Avoir recours à un avocat est aussi une forme de discrétion.

Ouvrir un compte bancaire offshore

C’est le moyen le plus efficace pour garantir le secret bancaire mais aussi la sécurité de vos avoirs. C’est l’étape le plus complexe avant le démarrage des activités d’une société offshore. C’est également à cette étape que vous avez le plus besoin d’un avocat ou d’un excellent banquier pour vous aider à avoir recours à ce que nous appelons les « Paradis Fiscaux ».

Une fois toutes ces étapes passées, vous n’avez plus qu’à étudier les façons possibles de transférer de l’argent vers et depuis votre société offshore. C’est à ce stade que vous devez établir et étudier différents schémas de facturation. Avec de bons conseillers, vous n’aurez aucun souci à gérer de façon confidentielle votre société offshore.

Création de compte offshore, ce qu’il faut savoir

Vous gérez une agence offshore ? Vous devez connaître que le principal avantage d’une société d’externalisation réside sur son plan fiscal. Mais pour en profiter au maximum, vous devez détenir un compte bancaire offshore. Pour vous aider à constituer le vôtre et à mieux comprendre sa portée, ces quelques lignes vous rapportent les essentiels à savoir sur la création d’un compte bancaire offshore.

Une société offshore, pour quelle utilité ?

Lorsqu’on évoque « société offshore », on parle également de « compte bancaire offshore ». Ce sont deux termes indissociables. Une société offshore désigne toute entreprise qui exerce une activité économique en dehors de son territoire et qui est interdite d’exercer une activité commerciale ou de se mettre en relation avec des sociétés locales. En effet, pour ouvrir une société offshore, vous devez d’abord ouvrir un compte bancaire offshore. Une société offshore peut présenter plusieurs avantages notamment fiscaux pour les deux partis. Et dans le cas où la destination de votre choix est plus avantageuse que d’autres, vous pourrez certainement accroître la rentabilité de votre entreprise grâce à l’externalisation de vos activités. Certains sous-traitants peuvent vous accompagner dans le cadre du respect des lois fiscales régissant les sociétés offshores.

Ouverture à distance

Pour ouvrir un compte offshore, vous avez deux options soit par l’intermédiaire de votre prestataire ou directement auprès de la banque de votre choix. Il est donc tout à fait possible que vous ouvriez votre compte à distance en faisant uniquement appel au service d’un prestataire offshore qui vous mettra en relation directe avec le banquier. Il peut vous proposer les solutions les plus adéquates pour permettre à votre entreprise offshore d’être plus efficace et plus rentable.

Ce qui peut ouvrir un compte offshore

La possibilité d’ouvrir un compte courant depuis un autre pays a été officialisée en 1990 pour tous les pays européens et ceux membres de l’Union européenne. Il n’est donc pas obligatoire d’habiter dans le territoire européen pour pouvoir ouvrir un compte bancaire à l’étranger. Cependant, tout citoyen souhaitant avoir ce type de compte devra faire une déclaration légale sinon le propriétaire risquera de payer une amende de près de 750 euros en plus des taxes sur les revenus imposables sur ce compte offshore qui peuvent aller de 20 % jusqu’à 80 % et plus du montant total compris dans votre compte incluant les majorations sur les intérêts de retard.

Bref, quiconque souhaitant créer une société offshore est amené et a le plein droit de créer un compte bancaire à l’étranger, depuis le pays de son choix. Cependant, pour ne pas avoir à payer des amendes et encourir d’autres sanctions plus sévères, le propriétaire du compte devra respecter les règles qui régissent la création d’un compte offshore.

Comment créer un compte bancaire offshore ?

Vous avez une société offshore en vue de création ? Sachez que sans compte bancaire, vous ne pourrez pas réaliser ce rêve. Aucune société ne peut exister sans ouvrir de compte bancaire, y compris les sociétés offshores. Certes, la création de compte bancaire offshore n’est pas une tâche facile. Cependant, avec l’avancée des nouvelles technologies, vous pourrez parfaitement créer votre compte bancaire offshore dans les meilleures conditions et à un délai plus court. Vous avez deux options pour procéder. Dans les deux cas, nous vous montrons ci-après comment faire.

Opération directe

Pour cette première option, vous avez à vous rendre auprès de votre banque et d’y communiquer votre identité et toutes les informations vous concernant et votre entreprise qui lui seront nécessaires. En retour, vous aurez des frais » standards offshores qui vous serviront dans vos activités de sous-traitance. Vous aurez également à vous déplacer et ce fréquemment pour effectuer les procédures. L’avantage de cette opération directe de création de compte bancaire offshore est que vous êtes le seul à connaître le nom de la banque que vous aurez choisi pour votre société offshore. Ni votre prestataire pour la création n’en sera pas mis au courant afin de garder votre vie privée et la sécurité de votre compte.

Opération indirecte

Indirectement, vous pouvez également ouvrir votre compte bancaire offshore par l’intermédiaire de votre prestataire ou par un autre qui sera en mesure de prendre en charge votre compte bancaire offshore. Faire appel à un prestataire vous allègera la tâche dans la création de ce compte et vous évitera de vous déplacer. Vous n’avez qu’à vous rendre dans une agence locale la plus proche de vous. Le prestataire peut également vous mettre en relation directe avec un banquier. Généralement, un prestataire offshore collabore avec 2 ou 3 banques partenaires. Mais ce sera à vous de choisir. Pour cette deuxième opération, préparez au moins 300 euros. Parfois, cette somme peut monter jusqu’à 1000 euros pour l’ouverture de votre compte bancaire offshore.

Ces deux procédés présentent chacun des avantages. A vous de voir lequel vous correspond ! Bref, dans tous les cas, sachez que la banque de votre choix devra vous communiquer les documents de confirmation de votre compte, vos codes d’accès au « online banking » si elle en a, ainsi que vos codes d’accès carte par courrier, et aussi des relevés de compte par émail. Pour la sécurité de votre compte, une fois que vous les avez mémorisés (dans votre tête ou sur un support sûr), pensez à les détruire immédiatement.

Un compte bancaire offshore, ce qu’il faut savoir

Surement, vous avez entendu parler des comptes offshores mais ne savez pas ce qu’est exactement. Nous tenterons de vous expliquer ce qu’est un compte bancaire offshore en vous faisant part des préjugés ainsi que des raisons pour lesquelles des personnes les créent.

Utilisé par les Britanniques, le terme offshore signifie « en dehors des côtes », car la plupart des Anglais placent une partie de leur argent en dehors de leur terre. C’est ainsi que tout compte ouvert en dehors de votre pays d’habitation est un compte offshore.

Les idées préconçues sur les comptes offshores

On fait souvent une affirmation gratuite lorsqu’on dit que seuls les riches peuvent se permettre d’ouvrir des comptes bancaires offshores. Ce qui est tout à fait le contraire, car sa création est d’abord rendue de plus en plus facile, et ne nécessite pas non plus de nombreux documents. Un premier versement de 1000 € et une pièce d’identité suffisent pour ouvrir un compte offshore.

Certains pensent que ce type de compte est peu recommandable. Ce qui est totalement faux. Les principes sont les mêmes que celle pour l’ouverture d’un simple compte bancaire. Le risque à encourir peut concerner son utilisation parfois abusive et donc illégale et non son ouverture et sa détention.

En effet, l’utilisation d’un compte offshore est souvent reliée à des trafics de fonds illégaux connus sous le terme « blanchiment d’argent ». Même si la majeure partie des comptes offshores ont été destinés à cela malgré leur première fonction qui n’en a rien à avoir. Aussi, tout dépend de l’utilisateur du compte et de ses fins d’utilisation et non pas du compte en soi.

Pourquoi avoir un compte offshore ?

Ce sont surtout ceux qui se désirent vivre à l’étranger qui sont les plus intéressés par l’ouverture d’un compte offshore. De cette façon, ils gèrent plus facilement leurs activités, perçoivent mieux leurs dividendes et protègent mieux leur patrimoine et succession, même loin de leur pays d’origine.

C’est aussi le moyen de recours le plus efficace pour permettre aux personnes rencontrant des problèmes de création de compte bancaire d’avoir le leur. D’autant plus qu’en affaire, il est fréquent de rencontrer une interdiction bancaire alors qu’en ce domaine, toutes les transactions se font par compte bancaire. D’où la nécessité d’avoir un compte, même offshore.

La dernière et non la moindre des raisons qui poussent les individus à ouvrir un compte offshore est l’évasion fiscale. Si les taux fiscaux applicables dans votre pays sont très élevés, sachez qu’en offshore, vous pourrez jouir d’une fiscalité plus douce ou faible. Il peut même arriver que vous n’en soyez pas soumis. C’est là qu’entre le terme de « Paradis fiscaux ».

Si telles sont les préjugés et les raisons qui poussent les gens à ouvrir des comptes à l’étranger, il appartient à chacun de bien peser le pour et le contre de l’utilisation de ces comptes offshore afin d’en faire bon usage.

Tout sur le compte offshore

Vous travaillez dans une société offshore ou bien vous en êtes le gérant ? Vous devez surement déjà entendu parler de compte offshore. Beaucoup d’idées fausses circulent à ce sujet comme quoi c’est une tâche très difficile à créer et à faire fonctionner. Pour élucider ces idées, nous avons concocté pour vous cet article vous aidant à mieux connaître tout sur le compte offshore.

Ce qu’est un compte offshore

Par définition, on désigne par compte offshore ou compte non-résident un compte qui est détenu par une personne ou une société résidant dans un autre pays que celui de son vrai détenteur et bénéficiaire. Originellement, c’est aussi un compte classé dans un paradis fiscal et qui présente plusieurs avantages fiscaux et juridiques aux deux partis.  Notez qu’il y a plusieurs critères à prendre en compte dans un compte bancaire afin de le faire fonctionner normalement et profiter de ces possibilités qu’il offre. Pour constituer un compte offshore, vous avez le libre choix entre un compte courant qui vous permettra d’effectuer des opérations bancaires régulières, et un compte de dépôt qui est seulement destiné à promouvoir de l’épargne pour votre société. Mais il peut aussi y avoir des comptes offshores permettant de faire des opérations de bourse. Bref, il vous faut définir préalablement vos besoins en termes de création de compte offshore avant de vous lancer dans cette tâche.

Les lois y afférentes

Pour la création d’un compte offshore, sachez qu’il n’y a pas de restriction universelle. Les lois qui régissent cette opération dépendent de chaque pays d’incorporation et aussi des approches des différents établissements bancaires. Il y a par exemple des pays qui sont très réticents vis-à-vis des nationalités et des résidences des bénéficiaires comme c’est le cas des États-Unis. Il y a aussi des banques qui privilégient des clients particuliers et/ou des sociétés patrimoniales ou encore des sociétés commerciales. Il est aussi important que vous sachiez que contrairement aux idées qui circulent, il est tout à fait légal de disposer d’un compte offshore. Aucune loi n’est contre ni pour l’ouverture du compte hors de son lieu de résidence ni pour le dépôt d’argent. Par contre, il y a des pays, notamment européens qui exigent que vous fassiez une déclaration auprès du fisc. Selon la directive européenne de 2004, les informations recueillies pour la constitution de ce compte diffèrent aussi du type de compte offshore à ouvrir. Cette directive a pour portée de soumettre à l’impôt dans le lieu d’incorporation les avantages que peut tirer le détenteur de compte dans une juridiction étrangère qui ne demande pas de taxe et qui prévient l’évasion fiscale. Notons aussi que les comptes courants non productifs ne sont pas concernés par cette directive européenne.

Bref, l’ouverture d’un compte requiert aussi, selon le pays d’incorporation, plusieurs documents essentiels afin de permettre à mieux de constituer et de faire fonctionner régulièrement votre compte offshore. Il est également possible d’ouvrir un compte anonyme.