Comment créer une société offshore au Maroc?

La création d’une société au Maroc

Le Maroc, comme beaucoup d’autres pays francophones est très proche du droit français en matière de création d’entreprise. On peut créer une SA, Une SARL ou une SARL AU (société à responsabilité limitée d’associé unique). En effet, pour créer sa SARL au Maroc il n’est pas exigé d’avoir un capital solide, cela peut se faire avec 1 dirham, par contre pour un SA, il faut au moins 300.000 dirhams. Toutefois dans tous ces trois cas, il est possible de verser le capital partiellement. Ce sont pas seulement ces trois types de société que l’on peut créer au Maroc, il y’en a tant d’autres et l’état marocain est assez alléchant et très ouvert pour les créations d’entreprises.

La procédure pour une société offshore

Le Maroc est situe au nord ouest de l’Afrique, grâce à sa proximité avec les pays de l’occident, Le Maroc bénéficie de beaucoup d’avantages pour une société offshore. Il est la cinquième puissance économique d’Afrique avec un taux de croissance assez élevé. Comme dans la plupart des pays, crée un offshore au Maroc est assez simple, il faut à la base connaître ses objectifs et faire appel à un spécialiste du offshoring au Maroc. En fonction de votre projet, votre conseiller peut vous trouver une bonne juridiction et vous faire un devis des couts de votre futur investissement. Cela dépendra bien sur de l’activité que vous avez choisie et pour un pays comme le Maroc, il est surtout conseillé de se lancer dans l’import export, la prestation de services, le consulting et conseil pour ne citer que ceux là. Il conviendrait bien sur pour la création de sa société offshore de remplir un certain nombre de documents et habituellement d’ouvrir un compte bancaire offshore.

 

Les avantages d’une société offshore au Maroc

La France, grâce à son accord de non double imposition signé avec le Maroc, a des possibilités plus avantageuses que les autres pays. Mais tout autre nationalité est apte a bénéficié des avantages du offshore sur le territoire marocain notamment de la gratuité des frais fiscaux pendant les 5 premiers années de son implantation.