5 choses à savoir avant de créer une société offshore

La création d’entreprise est devenue de plus en plus simple, l’accès à internet ayant facilité la tâche. Mais la simplicité de celle-ci ne devrait point freiner les recherches imminentes avant les démarches. Pour toute activité que l’on voudrait démarrer, il est souhaitable de s’informer au préalable pour une meilleure entrée en matière.

Dans une société onshore comme dans une offshore, il y’a des règles à savoir et en prendre en compte avant d’entamer les démarches.

Autant elle est simple en onshore, autant elle est compliquée en offshore, le but étant de ne pas commettre certaines erreurs qui pourraient s’avérer fatales dans le futur.

Les cinq boucliers d’une société offshore

  •        La discrétion est primordiale, quelle que soit la destination choisie pour votre société, parlez-en à moins de personnes possibles. Si l’un de vos clients ou de vos concurrents comprend que vous utilisez un montage offshore, cette information sera facilement passée au Fisc.
  •        Le respect des règles est fondamental ne choisissez pas une destination offshore au hasard. Déterminez d’abord vos objectifs, le type d’activité que doit optimiser la société offshore et quels sont les bénéfices que vous comptez en tirer. Chaque pays a ses propres règlements et réalités sur lesquelles il faut tenir en compte.
  •        Le temps est précieux, Il est utile de savoir en combien de temps peut être créée une société offshore. Ce délai dépend bien évidemment de la destination choisie. Il y’a toujours une différence dans chaque pays.
  •        Cachez votre richesse, le fisc utilise souvent les signes extérieurs de richesse pour décider d’un contrôle fiscal. Avec une belle voiture, les fiscs seront tentés de faire un contrôle, plus vous vous cachez plus c’est mieux.
  •        Ne rendez pas vos fonds inaccessibles : l’un des pièges de l’offshore est de délocaliser ses revenus et pouvoir les faire revenir, il faut donc dès le départ trouver les stratégies et les solutions. Si le fisc a le moindre doute, elle peut faire un contrôle. La base de toute création d’entreprise offshore est la discrétion, être concentré et faire preuve de beaucoup d’attention même pour les plus petits détails, ils peuvent vous porter préjudices. La prudence est maîtresse de la sécurité.

Combien de temps faut-il pour créer une société offshore ?

Une société offshore en un délai réduit

Créer une entreprise a toujours été un processus à long terme. Avec tous les documents nécessaires à fournir, les dépôts de dossiers et frais financiers, sa peut prendre des semaines voire des mois pour constituer sa propre entreprise. Actuellement, pour vous décharger de la tache, beaucoup de société travaille dans le conseil et l’accompagnement de la création d’entreprise. Mais ce n’est pas cette même tendance que l’on retrouve dans la création des sociétés offshores. Une société offshore est une SA ou une SARL dont les activités  se déroulent dans un territoire autre que celui du fondateur, Offshore est un mot anglais qui  signifie littéralement « au large des cotes ». Elle est généralement créée dans des pays autre que le sien pour éviter les excessifs frais d’impôts. Ce sont des sociétés non résidentes, par opposition aux sociétés dites onshore, qui sont résidentes.

Contrairement à la création d’entreprise classique que l’on connaît,

La création d’une société offshore a un délai variable

Cela dépend généralement du pays, il faut 2 heures pour créer une société au Royaume-Uni, 2 à 3 jours dans des juridictions telles que les BVI, Belize, Nevis ou les Seychelles et environ 1 semaine pour la Suisse, Hong Kong, Singapour ou le Panama. Si vous êtes dans l’urgence, plusieurs juridictions proposent des Shelf Companies (société déjà existantes) dont le prix dépend de la juridiction choisie et de la date de création de la société. Plus la société est ancienne plus elle est chère.

Mais ces délais n’ont rien à voir avec l’étape préparatoire de la création

Vous devez d’abord choisir le paradis fiscal qui accueillera votre entreprise

Ensuite solliciter les conseils d’un spécialiste puis réunir les documents nécessaires. A cette étape vous n’en êtes pas encore à la création mais à une préparation, cela va de soi si vous voulez y aller vite ou prendre votre temps. Toutefois, chaque pays a ses normes et ses exigences donc s’informer avant d’entamer les démarches vous fera certainement gagner du temps.

 

Qu’est ce qu’une société offshore ?

Une société offshore, Une entreprise exempte d’impôts

Les grandes et petites entreprises et même les startups sont toutes confrontées aux problèmes d’impôts très élevés.

Les sociétés basées dans des pays comme la France sont les plus désavantageux. Le seul moyen de créer sa société sans passer par les énormes frais d’impôts est la création d’entreprise offshore. Beaucoup d’entrepreneurs ont désormais trouvé leur paradis fiscal après la constitution de leur société en offshore.

Une société offshore est non résidente

Le terme offshore est un mot anglais qui signifie littéralement « au  large des cotes».Une société offshore est une entreprise exempte d’impôt, elle est contrairement aux sociétés onshores non résidente, les activités d’une société offshore se font en dehors du territoire. Elle n’est pas autorisée à s’engager dans des affaires dans la juridiction de constitution. Les entreprises qui font recours à la solution offshore évoluent en général dans le domaine de l’immobilier, du commerce, du call center entre autres. Elle leur permet d’échapper belle aux lourdes charges sociales.

Il n’y a pas de capital minimum requis pour une offshore

Tout dépend du pays dans lequel vous créez votre société, dans certains vous n’avez pas besoin de capital minimum, pas de TVA, pas d’impôt. En tout vous avez dans un paradis fiscal. La délocalisation des activités d’une entreprise permet à la fois de réduire la fiscalité mais aussi de faire plus de bénéfices.

La solution offshore est simple et plus avantageuse mais il y ‘a qu’à même des règles à respecter. Dans les normes, il n’est pas possible d’être salarié dans une société offshore, pour justifier leurs bénéfices et revenus réguliers, les dirigeants font recours à l’ouverture d’une succursale pour se justifier devant la fiscalité. Une société offshore doit établir son siège social dans le pays ou elle s’est installée mais n’y réside pas, l’idéal est d’adopté une stratégie efficace afin que votre pays de résidence ne s’aperçoive rien.

Ouvrir un compte bancaire offshore est nécessaire pour une société offshore, le compte est souvent crée dans le pays ou se trouve l’entreprise, Elle peut être un moyen de blanchir de l’argent. Les banques suisses sont les reines des offshores.