Comment créer un compte bancaire offshore ?

Vous avez une société offshore en vue de création ? Sachez que sans compte bancaire, vous ne pourrez pas réaliser ce rêve. Aucune société ne peut exister sans ouvrir de compte bancaire, y compris les sociétés offshores. Certes, la création de compte bancaire offshore n’est pas une tâche facile. Cependant, avec l’avancée des nouvelles technologies, vous pourrez parfaitement créer votre compte bancaire offshore dans les meilleures conditions et à un délai plus court. Vous avez deux options pour procéder. Dans les deux cas, nous vous montrons ci-après comment faire.

Opération directe

Pour cette première option, vous avez à vous rendre auprès de votre banque et d’y communiquer votre identité et toutes les informations vous concernant et votre entreprise qui lui seront nécessaires. En retour, vous aurez des frais » standards offshores qui vous serviront dans vos activités de sous-traitance. Vous aurez également à vous déplacer et ce fréquemment pour effectuer les procédures. L’avantage de cette opération directe de création de compte bancaire offshore est que vous êtes le seul à connaître le nom de la banque que vous aurez choisi pour votre société offshore. Ni votre prestataire pour la création n’en sera pas mis au courant afin de garder votre vie privée et la sécurité de votre compte.

Opération indirecte

Indirectement, vous pouvez également ouvrir votre compte bancaire offshore par l’intermédiaire de votre prestataire ou par un autre qui sera en mesure de prendre en charge votre compte bancaire offshore. Faire appel à un prestataire vous allègera la tâche dans la création de ce compte et vous évitera de vous déplacer. Vous n’avez qu’à vous rendre dans une agence locale la plus proche de vous. Le prestataire peut également vous mettre en relation directe avec un banquier. Généralement, un prestataire offshore collabore avec 2 ou 3 banques partenaires. Mais ce sera à vous de choisir. Pour cette deuxième opération, préparez au moins 300 euros. Parfois, cette somme peut monter jusqu’à 1000 euros pour l’ouverture de votre compte bancaire offshore.

Ces deux procédés présentent chacun des avantages. A vous de voir lequel vous correspond ! Bref, dans tous les cas, sachez que la banque de votre choix devra vous communiquer les documents de confirmation de votre compte, vos codes d’accès au « online banking » si elle en a, ainsi que vos codes d’accès carte par courrier, et aussi des relevés de compte par émail. Pour la sécurité de votre compte, une fois que vous les avez mémorisés (dans votre tête ou sur un support sûr), pensez à les détruire immédiatement.

Comment créer une société offshore en Tunisie?

La Tunisie, l’idéale pour une offshore

Les investisseurs et créateurs d’emplois prennent souvent le temps d’analyser le secteur d’activité ainsi que la zone d’implantation de leur futur entreprise. Pour que l’investissement soit rentable, il faut prendre en compte beaucoup de facteurs c’est pourquoi il y’a souvent un intervalle de temps assez long entre le moment où on a fait le vœu de créer une société à la constitution de l’entreprise. C’est après une longue réflexion, des rencontres et échanges, des repérages et découvertes de divers secteurs qu’on doit faire le choix du genre de société que l’on veut créer, du domaine d’activité, de l’emplacement entre autres. Avec les charges fiscales assez redoutables dans certains pays, l’un des choix primordial est de savoir si l’on veut créer un onshore ou une offshore.

Dans un pays comme la Tunisie, la procédure de création d’une entreprise légale est assez complexe. Avec ses 13 000 km2 pour dix millions d’habitants, la Tunisie est un pays francophones ou l’anglais prend de plus en plus d’ampleur, elle est d’ailleurs la 3eme langue parlée après le français et l’arabe. Ce qui leur permet d’être beaucoup plus ouvert dans l’international.

La procédure pour une société offshore en Tunisie

La Tunisie est une ville très grande et moderne, avec des infrastructures adaptées à la modernité. Les secteurs d’activités les plus développés dans l’industrie tunisienne sont le domaine du tourisme, l’agriculture, le textile et l’énergie. L’industrie tunisienne fait partie des plus prometteuses de l’Afrique. La création de société en Tunisie rejoint presque le circuit francophone entre les SA, SARL et autres déjà connus si bien sûr c’est en onshore. Une société offshore en Tunisie est depuis Avril 2010 facile et simple à créer, la Tunisie est un pays très exportateur, elle s’est donc ouverte au monde du offshoring. L’artisanat, le développement de logiciels, le consulting sont les domaines les plus en vue pour une offshore en Tunisie. La création de votre société offshore en Tunisie nécessite l’appel à un comptable Tunisien qui est beaucoup plus familier avec le secteur. Mais aussi de la détention de deux comptes en banques, un compte en Euro et un compte en dinars pour le transfert des couts. Ensuite suivra la création d ‘un compte bancaire offshore.

 

Un compte bancaire offshore, ce qu’il faut savoir

Surement, vous avez entendu parler des comptes offshores mais ne savez pas ce qu’est exactement. Nous tenterons de vous expliquer ce qu’est un compte bancaire offshore en vous faisant part des préjugés ainsi que des raisons pour lesquelles des personnes les créent.

Utilisé par les Britanniques, le terme offshore signifie « en dehors des côtes », car la plupart des Anglais placent une partie de leur argent en dehors de leur terre. C’est ainsi que tout compte ouvert en dehors de votre pays d’habitation est un compte offshore.

Les idées préconçues sur les comptes offshores

On fait souvent une affirmation gratuite lorsqu’on dit que seuls les riches peuvent se permettre d’ouvrir des comptes bancaires offshores. Ce qui est tout à fait le contraire, car sa création est d’abord rendue de plus en plus facile, et ne nécessite pas non plus de nombreux documents. Un premier versement de 1000 € et une pièce d’identité suffisent pour ouvrir un compte offshore.

Certains pensent que ce type de compte est peu recommandable. Ce qui est totalement faux. Les principes sont les mêmes que celle pour l’ouverture d’un simple compte bancaire. Le risque à encourir peut concerner son utilisation parfois abusive et donc illégale et non son ouverture et sa détention.

En effet, l’utilisation d’un compte offshore est souvent reliée à des trafics de fonds illégaux connus sous le terme « blanchiment d’argent ». Même si la majeure partie des comptes offshores ont été destinés à cela malgré leur première fonction qui n’en a rien à avoir. Aussi, tout dépend de l’utilisateur du compte et de ses fins d’utilisation et non pas du compte en soi.

Pourquoi avoir un compte offshore ?

Ce sont surtout ceux qui se désirent vivre à l’étranger qui sont les plus intéressés par l’ouverture d’un compte offshore. De cette façon, ils gèrent plus facilement leurs activités, perçoivent mieux leurs dividendes et protègent mieux leur patrimoine et succession, même loin de leur pays d’origine.

C’est aussi le moyen de recours le plus efficace pour permettre aux personnes rencontrant des problèmes de création de compte bancaire d’avoir le leur. D’autant plus qu’en affaire, il est fréquent de rencontrer une interdiction bancaire alors qu’en ce domaine, toutes les transactions se font par compte bancaire. D’où la nécessité d’avoir un compte, même offshore.

La dernière et non la moindre des raisons qui poussent les individus à ouvrir un compte offshore est l’évasion fiscale. Si les taux fiscaux applicables dans votre pays sont très élevés, sachez qu’en offshore, vous pourrez jouir d’une fiscalité plus douce ou faible. Il peut même arriver que vous n’en soyez pas soumis. C’est là qu’entre le terme de « Paradis fiscaux ».

Si telles sont les préjugés et les raisons qui poussent les gens à ouvrir des comptes à l’étranger, il appartient à chacun de bien peser le pour et le contre de l’utilisation de ces comptes offshore afin d’en faire bon usage.

Comment créer une société offshore au Maroc?

La création d’une société au Maroc

Le Maroc, comme beaucoup d’autres pays francophones est très proche du droit français en matière de création d’entreprise. On peut créer une SA, Une SARL ou une SARL AU (société à responsabilité limitée d’associé unique). En effet, pour créer sa SARL au Maroc il n’est pas exigé d’avoir un capital solide, cela peut se faire avec 1 dirham, par contre pour un SA, il faut au moins 300.000 dirhams. Toutefois dans tous ces trois cas, il est possible de verser le capital partiellement. Ce sont pas seulement ces trois types de société que l’on peut créer au Maroc, il y’en a tant d’autres et l’état marocain est assez alléchant et très ouvert pour les créations d’entreprises.

La procédure pour une société offshore

Le Maroc est situe au nord ouest de l’Afrique, grâce à sa proximité avec les pays de l’occident, Le Maroc bénéficie de beaucoup d’avantages pour une société offshore. Il est la cinquième puissance économique d’Afrique avec un taux de croissance assez élevé. Comme dans la plupart des pays, crée un offshore au Maroc est assez simple, il faut à la base connaître ses objectifs et faire appel à un spécialiste du offshoring au Maroc. En fonction de votre projet, votre conseiller peut vous trouver une bonne juridiction et vous faire un devis des couts de votre futur investissement. Cela dépendra bien sur de l’activité que vous avez choisie et pour un pays comme le Maroc, il est surtout conseillé de se lancer dans l’import export, la prestation de services, le consulting et conseil pour ne citer que ceux là. Il conviendrait bien sur pour la création de sa société offshore de remplir un certain nombre de documents et habituellement d’ouvrir un compte bancaire offshore.

 

Les avantages d’une société offshore au Maroc

La France, grâce à son accord de non double imposition signé avec le Maroc, a des possibilités plus avantageuses que les autres pays. Mais tout autre nationalité est apte a bénéficié des avantages du offshore sur le territoire marocain notamment de la gratuité des frais fiscaux pendant les 5 premiers années de son implantation.

D’autres alternatives pour votre société

Si le Maroc ne répond pas à vos attentes, d’autres pays peuvent vous ouvrir les bras dans le cadre de votre future société. Il est conseillé de se rapprocher d’un spécialiste qui pourra vous épauler dans toutes les étapes afin de ne pas commettre d’erreurs préjudiciables susceptibles d’entraîner des dépenses conséquentes. Si nous devions vous proposer une solution, vous pourriez opter pour la création société Roumanie puisqu’elle présente quelques atouts.

  • Vous aurez un faible niveau pour les taxes, elles ne dépassent pas 3 % du chiffre d’affaires, vous avez pratiquement un taux divisé par 10 par rapport à d’autres destinations.
  • Il s’agit de l’un des paradis fiscaux les plus réjouissants en Europe, c’est pour cette raison que les Français sont nombreux à investir en Roumanie.
  • L’ouverture de votre société n’est pas complexe, il suffit de confier votre dossier à un professionnel.
  • Vous pourrez alors gérer votre business en toute légalité et dans toute l’Europe tout en étant en France par exemple.

Quelques promotions peuvent être au rendez-vous pour que cette création ne soit pas un gouffre financier, vous pourriez alors jouir d’une réduction de 50 % pour votre siège social par exemple. De ce fait, vous serez invité à payer moins de 400 euros pour que les formalités soient prises en compte.

Tout sur le compte offshore

Vous travaillez dans une société offshore ou bien vous en êtes le gérant ? Vous devez surement déjà entendu parler de compte offshore. Beaucoup d’idées fausses circulent à ce sujet comme quoi c’est une tâche très difficile à créer et à faire fonctionner. Pour élucider ces idées, nous avons concocté pour vous cet article vous aidant à mieux connaître tout sur le compte offshore.

Ce qu’est un compte offshore

Par définition, on désigne par compte offshore ou compte non-résident un compte qui est détenu par une personne ou une société résidant dans un autre pays que celui de son vrai détenteur et bénéficiaire. Originellement, c’est aussi un compte classé dans un paradis fiscal et qui présente plusieurs avantages fiscaux et juridiques aux deux partis.  Notez qu’il y a plusieurs critères à prendre en compte dans un compte bancaire afin de le faire fonctionner normalement et profiter de ces possibilités qu’il offre. Pour constituer un compte offshore, vous avez le libre choix entre un compte courant qui vous permettra d’effectuer des opérations bancaires régulières, et un compte de dépôt qui est seulement destiné à promouvoir de l’épargne pour votre société. Mais il peut aussi y avoir des comptes offshores permettant de faire des opérations de bourse. Bref, il vous faut définir préalablement vos besoins en termes de création de compte offshore avant de vous lancer dans cette tâche.

Les lois y afférentes

Pour la création d’un compte offshore, sachez qu’il n’y a pas de restriction universelle. Les lois qui régissent cette opération dépendent de chaque pays d’incorporation et aussi des approches des différents établissements bancaires. Il y a par exemple des pays qui sont très réticents vis-à-vis des nationalités et des résidences des bénéficiaires comme c’est le cas des États-Unis. Il y a aussi des banques qui privilégient des clients particuliers et/ou des sociétés patrimoniales ou encore des sociétés commerciales. Il est aussi important que vous sachiez que contrairement aux idées qui circulent, il est tout à fait légal de disposer d’un compte offshore. Aucune loi n’est contre ni pour l’ouverture du compte hors de son lieu de résidence ni pour le dépôt d’argent. Par contre, il y a des pays, notamment européens qui exigent que vous fassiez une déclaration auprès du fisc. Selon la directive européenne de 2004, les informations recueillies pour la constitution de ce compte diffèrent aussi du type de compte offshore à ouvrir. Cette directive a pour portée de soumettre à l’impôt dans le lieu d’incorporation les avantages que peut tirer le détenteur de compte dans une juridiction étrangère qui ne demande pas de taxe et qui prévient l’évasion fiscale. Notons aussi que les comptes courants non productifs ne sont pas concernés par cette directive européenne.

Bref, l’ouverture d’un compte requiert aussi, selon le pays d’incorporation, plusieurs documents essentiels afin de permettre à mieux de constituer et de faire fonctionner régulièrement votre compte offshore. Il est également possible d’ouvrir un compte anonyme.

Comment créer une société offshore au Madagascar?

La création d’une société au Madagascar

L’ile du Madagascar est située dans l’océan indien avec une superficie de 587 041 Km2 pour une population de 24,29 % .Le Madagascar est un pays francophone qui parle le malgache, le français est leur seconde langue. Comme dans tous les pays francophones, il est possible d’y créer un SA ou une SARL, la particularité de l’ile du Madagascar est l’EURL (entreprise unipersonnelle a responsabilité limitée). Pour une SARL, l’apport minimum est requis est de 100.000 d’ariary avec un effectif comprise entre 2 et 100 personnes, sa seule différence avec l’EURL est que dans cette dernière l’effectif est limite à une seule personne. Une société anonyme quand à elle, doit au minimum avoir un effectif de 5 personnes pour un capital de 1.000.000 d’ariary indispensable. L’ariary est l’unité monétaire de la république de Madagascar.

La procédure pour une société offshore au Madagascar

Le Madagascar est l’une des destinations phare pour l’implantation d’une société offshore. Non seulement par la facilitation et l’accès au territoire, la juridiction fiscale favorable mais aussi les prestigieuses richesses naturelles et minières du pays. Le Madagascar est la quatrième plus grande ile du monde. Suivant la logique d’un pays francophone, le Madagascar est une destination de référence pour les français avec seulement un décalage horaire de 2h.

Le Madagascar est un pays très jeune en matière de offshoring mais l’état du pays est très ouvert aux étrangers et aux échanges internationaux. L’avènement de la fibre optique de grands opérateurs a permit à cette ile du Madagascar d’être dotée d’une connexion internet haut débit qui lui permet d’être connectée avec le reste du monde. La république malgache est très développée dans les nouvelles technologies de l’information et de la communication.

La création d’une société offshore à Madagascar est très simple, elle peut se faire à distance grâce à internet. Vous pouvez a distance faire appel à un spécialiste ou un conseiller, beaucoup de société dans l’ile du malgache travaillent dans la gestion et la création d’entreprise offshore. Selon vos besoins et vos spécialités, les prestataires pourront faire les démarches nécessaires jusqu’à la création officielle de votre entreprise sans vous déplacer.

 

Dans quel pays créer une société offshore ?

Le choix du pays est la base de la création d’une société offshore

Il est possible de créer sa propre entreprise dans son pays de résidence et même dans sa ville. D’ailleurs pour les entreprises onshore c’est une évidence, l’entreprise se crée dans son territoire et y est déclarée, une porte d’entrée pour les fiscaux qui vous soumettent aux  lourdes charges d’impôts. Ce sont ces charges qui ont poussés beaucoup d’entreprises a opté pour du offshore, la création de sa société hors de son territoire.

On ne peut pas choisir une destination par hasard

Le choix de la destination pour sa société offshore est imminent avant la création. Une multitude d’option se présente, car ils des pays plus avantageux que d’autres cela dépend du domaine dans le quel vous voulez évoluer. Il est beaucoup plus facile d’implanter sa société offshore dans un état indépendant que dans un état sous subordination juridique. Si vous souhaitez que vos activités offshore restent confidentielles vous devez aussi vous informez sur les banques offshore du pays afin de trouver celle qui répondra à vos attentes. En matière de paradis fiscaux, les données ne sont pas figées, elles sont variables. Un pays peut être un paradis fiscal pour certains et non pour d’autres.

Il faut choisir le pays qui répond a ses attentes

Il y’a des pays qui ont une richesse en pétrole, d’autres en ressources naturelles. C’est selon le domaine d’activité dans lequel tu envisages de démarrer ta société que vous choisissez votre pays de destination. Notons tout de même que jusqu’en 2014, le Hong Kong, le Singapour, la Belgique, les royaumes unis, le Suisse et entre autres ont été dans le classement des pays digne d’intérêt en matière de paradis fiscal. Quelque soit le pays choisi, il faut s’assurer que vous aurez une banque offshore qui répond à vos exigences de confidentialité. Faire un choix de pays par hasard reviendrai à se lancer dans une aventure douteuse, la maitrise de sa zone de prédilection est importante non seulement pour l’implantation de la société mais aussi pour les enjeux du futur pour ne pas être confrontes a des erreurs d’inattentions.

Panama Papers ou la plus grande évasion fiscale jamais orchestré

Le 3 avril 2016, le monde de la finance tombe des nues devant la révélation faite par l’ICIJ ou l’International Consortium of Investigative Journalists. Il s’agit de l’affaire de l’année qui révèle des pratiques d’évasion fiscale à l’échelle planétaire. Une affaire qui met en cause plusieurs personnalités politiques dont des hommes d’affaires, mais aussi des célébrités. Mise en place par le cabinet d’avocats panaméen Mossack Fonseca, cette machine bien huilée a été dévoilée par une personne anonyme en 2015.

Un mécanisme qui repose sur des sociétés-écrans

Pour échapper à l’évasion fiscale, les clients du cabinet d’avocats Mossack Fonseca ont trouvé comme système la création de sociétés offshore. De par les documents transmis par l’alerteur anonyme, il y aurait eu plus de 214 000 sociétés-écrans qui ont servis à ces clients d’échapper à l’impôt. Ces sociétés-écrans se trouvent dans plus de quarante pays où la plupart des chefs d’État sont de mèche avec les instigateurs de cette idée.

Des hommes d’État et des personnalités impliquées dans cette énorme machine frauduleuse

La supercherie a révélé le nom de plusieurs personnalités politiques, mais aussi de célébrités. On recense parmi les noms cités les présidents des Émirats arabes unis, le président de l’Ukraine et de l’Argentine. Le roi du Maroc est également cité dans l’affaire ainsi que le Premier ministre islandais. Parmi les célébrités, il y a le célèbre footballeur Messi ou encore la chanteuse Madonna.

De lourdes sanctions pour les personnes mises en cause

Les personnes citées dans l’affaire du Panama Papers rejettent fortement les accusations à leur encontre. Selon ces dernières, elles auraient eu recours à un système légal et non à une supercherie. Toutefois, les députés ont choisi de ne pas ignorer cette affaire et viennent de voter avec l’aval du gouvernement de lourdes sanctions à l’encontre des personnes impliquées dans cette fraude fiscale. Un vote qui devrait freiner ceux qui veulent encore échapper à l’impôt, puisque les peines peuvent monter de deux à trois millions d’euros. Des sommes faramineuses, mais proportionnelles à la gravité de l’acte orchestré.

Dans quel pays créer une société offshore ?

Le choix du pays est la base de la création d’une société offshore

Il est possible de créer sa propre entreprise dans son pays de résidence et même dans sa ville. D’ailleurs pour les entreprises onshore c’est une évidence, l’entreprise se crée dans son territoire et y est déclarée, une porte d’entrée pour les fiscaux qui vous soumettent aux  lourdes charges d’impôts. Ce sont ces charges qui ont poussés beaucoup d’entreprises a opté pour du offshore, la création de sa société hors de son territoire.

On ne peut pas choisir une destination par hasard

Le choix de la destination pour sa société offshore est imminent avant la création. Une multitude d’option se présente, car ils des pays plus avantageux que d’autres cela dépend du domaine dans le quel vous voulez évoluer. Il est beaucoup plus facile d’implanter sa société offshore dans un état indépendant que dans un état sous subordination juridique. Si vous souhaitez que vos activités offshore restent confidentielles vous devez aussi vous informez sur les banques offshore du pays afin de trouver celle qui répondra à vos attentes. En matière de paradis fiscaux, les données ne sont pas figées, elles sont variables. Un pays peut être un paradis fiscal pour certains et non pour d’autres.

 

Il faut choisir le pays qui répond a ses attentes

Il y’a des pays qui ont une richesse en pétrole, d’autres en ressources naturelles. C’est selon le domaine d’activité dans lequel tu envisages de démarrer ta société que vous choisissez votre pays de destination. Notons tout de même que jusqu’en 2014, le Hong Kong, le Singapour, la Belgique, les royaumes unis, le Suisse et entre autres ont été dans le classement des pays digne d’intérêt en matière de paradis fiscal. Quelque soit le pays choisi, il faut s’assurer que vous aurez une banque offshore qui répond à vos exigences de confidentialité. Faire un choix de pays par hasard reviendrai à se lancer dans une aventure douteuse, la maitrise de sa zone de prédilection est importante non seulement pour l’implantation de la société mais aussi pour les enjeux du futur pour ne pas être confrontes a des erreurs d’inattentions.

Comment ouvrir un compte bancaire pour une société offshore ?

Une société offshore, un compte bancaire offshore

Une société offshore est nécessairement dotée d’un compte bancaire offshore.  Même si créer un compte en banque est assez facile, pour un compte offshore il faudra user d’un peu plus de transparence.

Avant de choisir une banque pour ouvrir un compte pour votre société offshore, prenez le temps de bien réfléchir afin de choisir celle qui vous proposera un accompagnement complet.

Toutes les banques offshore ne sont pas les mêmes

Certaines banques sont financièrement plus solides que d’autres. Choisissez la banque idéale pour sécuriser votre argent, soumettez une demande d’ouverture d’un compte via un formulaire ou par mail et fournissez les documents demandés. La banque examinera votre demande et lorsque votre requête sera approuvée, vous pourrez envoyer les fonds correspondants à la quantité minimale requise pour l’ouverture, où plus si vous le souhaitez.

Cette démarche est simple pour avoir son compte offshore mais pour se faire plus discret.

Vous pouvez aussi faire appel à un spécialiste

Bien sûr, il y a des frais liés à l’ouverture d’un compte bancaire offshore, mais ces derniers sont bien justifiés. Et pour ce faire, un processus de pré-acceptation est nécessaire pour garantir l’ouverture d’un compte bancaire. Il n’y a pas de risques de votre côté, la pré-acceptation est gratuite. Il vous faudra juste préparer les documents demandés et les soumettre après l’acceptation. Et après cela, il ne vous reste plus qu’à patientez et attendre que votre compte soit ouvert et vous pouvez ensuite faire le premier dépôt et l’utiliser à votre convenance.

Toutefois, il est tout aussi important de se poser les bonnes questions avant d’ouvrir un compte à savoir :

_ Est-ce que mes informations seront gardées confidentielles ?

_ Est-ce que je peux avoir confiance en mon banquier ?

_ Est-ce que mes avoirs seront en sécurité dans cette banque et dans cette juridiction ?

Et pour faire preuve de transparence, si la banque vous le permet, utilisez une adresse de correspondance qui est différente de celle de votre domicile.

Si la réponse à toutes ces interrogations est positive, vous pouvez des lors entamer la procédure d’ouverture.